Jardins de Pareillas

Jardins de Pareillas

art de vivre entre botanique, gastronomie et créativité


les fraises appartiennent à qui fait le tour du jardin

Publié par n-talo sur 16 Mai 2007, 20:27pm

Catégories : #des maux en question

     
il a suffit que je m'absente une bonne dizaine de jours pour qu'il se passe des choses au jardin,
ce furent d'abord des cris stridents qui m'ont intrigué piiiiii piiiiiiiiiiiiii piiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
malgré la pluie, malgré le vent piii piiiiiiiii piiiiiiiiiiiiiiii

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

un tour de jardin s'imposait ... et le constat fut fait ... les cris venaient de là (clic sur image) ! un nid de pie perché tout en haut du cèdre derrière le puits et madame pie ne cesse de faire des allers et venues, à chaque voyages les jeunes l'accueillent de stridents piiii piiiiiii piiiiiiiiiiiiiiii
cette découverte faite, rassurée, ce n'était donc pas des voix et je pouvais considérer objectivement celles ci : de belles pousses de bryone ...

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 
latin : bryone alba (cucurbitacée).
la bryone blanche est une plante  herbacée pérenne volubile s'accrochant sur tout ... toxique dans son ensemble.
sa racine est de forme conique....
la bryone a des propriétés médicinales qu'il ne faut pas expérimenter sans avis médical : le contact des racines fraîches provoque rougeur, irritation, formation de vésicules, - l'ingestion de fruits entraine vomissements, douleurs abdominales, diarrhées, troubles respiratoires

les anciens distinguaient une bryone blanche (leukê ) généralement identifiée à la bryone de crète (bryonia cretica l.) et une bryone noire (bruônia melaina) qui est probablement le tamier (tamus communis l.). dioscoride  prête à la première espèce de nombreuses propriétés: elle relâche le ventre, elle est diurétique et bonne pour soigner les plaies ulcérées (helkos) gangrenées ou putréfiées sur les jambes, elle nettoie la peau et la rend lisse, la débarasse de différentes espèces de taches (ephelis, phakos) et des boutons (ionthos); elle est efficace pour traiter les cicatrices noires, les enflures, les excroissances charnues (pterugion) sur les ongles, les gonflements enflammés (phlegmonê), les abcès (apostêma), l'épilepsie, ceux qui sont atteints de congestion, ont des vertiges ou ont été mordus par une vipère; elle détruit l'embryon, trouble l'entendement, fait sortir l'embryon et l'arrière-faix; elle convient pour ceux qui suffoquent, ont des difficultés à respirer (duspnoia), toussent, souffrent du côté; elle est également bonne pour soigner les fractures, les spasmes, purifier les parties sexuelles de la femme, évacuer les phlegmes, traiter les gales (psora ) et les peaux squameuses (lepra); elle consume la rate, est abortive et galactogène. dioscoride  accorde à la bryone noire nettement moins de vertus. il se limite à signaler qu'elle est diurétique et emménagogue et qu'elle convient pour traiter l'épilepsie, les paralysies et ceux qui ont des vertiges.

jusqu'au moyen-âge, on sculptait des formes humaines dans les épaisses racines de bryone, qui jouaient le même rôle que celles de mandragore, réputées pour leurs propriétés magiques. purificatrice et protectrice.
alors, certaines personnes déterrait la mandragore sous les pendus, puis sculptaient la racine pour qu'elle ressemble à un homme ou une femme. l'intérêt de cette pratique était... l'argent . à cette époque, la vente de mandragore rapportait très gros

dans l'acte d'accusation formulé contre elle, jeanne d'arc a été soupçonnée "de porter parfois une mandragore dans son sein, espérant par ce moyen avoir bonne fortune, richesse et choses temporelles". bien qu'elle s'en soit défendue, une tradition veut que ces plantes poussent au pied de l'arbre aux fées sous lequel elle aurait entendu des voix.

la mandragore - atropa mandragora - est la plus célèbre des plantes sacrées.
elle apparaît très tôt dans bon nombre de civilisations :  signalée par les anciens gréco-romains : théophraste affirmait que lorsqu'on l'arrachait, elle poussait un cri mortel; c'est pour cette raison que pendant longtemps on a utilisé des chiens pour la déraciner. pline, dans son histoire naturelle, explique comment on peut la cueillir sans risques.

en hébreu, la mandragore a la même étymologie que le mot "amour" : chez les egyptiens, elle était dite aphrodisiaque et ses baies étaient symbole d'amour. la mandragore est citée dans l'ancien testament comme ayant aidé à la conception d'issachar, fils de jacob. véritable remède universel dans les croyances populaires, elle était surnommée "pomme d'amour" et la fontaine disait d'elle qu'elle avait sur la femme plus d'effet qu'un "couvent de jeunes frères plein" !

 plante magique à propriétés narcotiques, c'est au moyen âge qu'elle atteint l'apogée de sa renommée pour ses effets hallucinogènes, les druides l'utilisaient pour entrer en léthargie,

les romains déjà, taillaient dans ses racines "à forme humaine" des statuettes d'envoûtement appelées "alrunes".elle intervenait souvent dans les rites magiques ; on l'appelle "petit homme planté" et certaines théories affirment que l'homme est apparu sur terre sous forme de mandragores géantes détachées du sol. on soutenait aussi que la plante naissait du "sperme des hommes pendus en gibet ou écrasés sur les roues"; les frères grimm l'ont d'ailleurs nommée "petit homme de potence".
on considérait à l'époque qu'il existait des racines de mandragores mâles et femelles et on racontait qu'il était possible, lors de rites magiques, d'en faire des homoncules, sorte de petits génies qui, si on en prenait bien soin, apportaient bonheur, chance et santé.

"les sorciers font leur mandragore magique avec deux genres de plantes  : la mandragora officinalis, solanacée des pays chauds, et la bryone, qui appartient à la famille des cucurbitacées. la pomme de terre et la tomate sont des solanacées, le melon, la courge et la citrouille des cucurbitacées. si vous utilisez les racines des solanacées, prenez garde, elles sont toutes extrêmement vénéneuses.
processus de préparation :
choisir un jour où la lune croît, immédiatement apres la lune noire, à une periode de l'année comprise entre le solstice d'hiver et l'equinoxe d'été, pour repérer dans une haie ou un terrain en friche, un plant de bryone
au cours de la nuit, après avoir pris les précautions nécessaires pour que nul ne vous observe, tracez, dans le sens dextre avec votre athamé, un cercle autour de la plante
...la suite trouvé ici

 puis dégagez, toujours avec votre athamé les racines sans endommager la principale. peu à peu, faîtes venir la plante à vous.
débarassez-la de son feuillage, en ne laissant que la tige principale à laquelle restera attaché un petit bout de racine que vous replanterez à l'endroit où vous l'avez arrachée. vous garderez le reste et , une fois chez vous, avec votre athamé, vous le sculpterez en lui donnant les caracteristiques du sexe opposé au vôtre, en en faisant une figurine.tout en travaillant, répétez inlassablement une incantation de protection au nom de la divinité tutelaire la plus influente au sein de votre psyché.
vous n'aurez plus qu'à replanter la racine dans un cimetière ou à la croisée de deux sentiers ou chemins pour lui assurer le maximum de puissance. avant de la replanter, n'oubliez pas de tracer, du bout de votre athamé, un cercle sur le sol; toujours dans le sens des aiguilles d'une montre. puis, tout au long du mois lunaire, c'est à dire 28 jours à partir de celui où vous aurez deraciné la plante, vous arroserez regulierment votre mandragore. certains sorciers utilisent un mélange d'eau distillée et de sang, d'autres remplacent le sang par du lait. dans les deux cas, l'eau distillée doit prédominer dans les proportions suivantes : douze parties d'eau pour une partie de sang ou de lait, soit treize parties en tout.
ala fin de la lunaison et à l'approche de minuit, vous tracerez une fois de plus un cercle autour de l'endroit ou est enterrée la racine, et vous la déterrerez, toujours à l'aide de votre lame. si la chance voius accompagne, vous découvrirez que les plaies que vous avez provoquées en la sculptant sont guéries et qu'une nouvelles écorce les recouvre : votre mandragore aura pris l'aspect d'un mannequin.
pour terminer, vous nettoierez la racine et vous la sécherez, soit en la mettant dans un four contenant de la fumée de feuilles de verveine, soit en la passant quotidiennement dans un encens de verveine que vous ferez brûler dans votre encensoir. cette dernière methode demande environ trois mois, car la racine sèche trés lentement. si vous ne pouvez vous procurer de la verveine (verbena officinalis), il en existe dans nos jardins des formes décoratives qui feront parfaitement l'affaire.
l'opération terminée, gardez votre magistellus dans un endroit aussi proche que possible de votre foyer."

en fait jeanne d'arc portait une racine de bryone séchée autour du cou, l'autre nom commun de la bryone est "navet du diable", la bryone pousse naturellement en lorraine et les bergers de l'époque soulagaient leur maux en rongeant la racine séchée ... bien que l'abus provoque des hallucinations auditives !

aucun génie ni bon ni mauvais, j'ai même pas fait un voeu en mangeant la première les premières

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

et j'hallucine de voir pousser celle-ci au milieu des cailloux

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit
pourtant comme par magie, j'aurais bien aimé retrouver le jardin, comme je l'avais laissé, si un bon génie pouvait m'aider à le remettre en ordre, à lui donner un coup de propreté, de jardin naturel ...

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit
il aurait vite fait d'être sauvage !
Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit
les sauvages !


les uns ont épointé deux-trois pommiers en cordon et les autres se sont régalés de mes semis !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Commenter cet article

lolo02 17/05/2007 19:07

ahhhh! tu es revenu.... et le jardin (malgré ce que tu dis!) est toujours aussi beau!

n-talo 18/05/2007 08:15

oui mais les chevreuils ont dégusté les pommes (et les bouts des branches) et si ça continue ... les limaces auront tout dévoré et d'autres étouffé ce qui restera !

laparhasard 17/05/2007 17:31

limaces, fourmi et chenilles profitent parfois de fruits avant nous...pas pu mettre le pieds dehors depuis 2 joursle ciel se vide!

n-talo 18/05/2007 08:12

cloîtrée, pareil, au moins je travaille !

is les liens ! 17/05/2007 07:54

On apprend plein de choses, chouette !C'est vrai que quelques jours sans aller au jardin et tout se transforme mais bizarrement rarement comme on voudrait...

n-talo 17/05/2007 08:39

oh hisse !pas comme on voudrait ... pour preuve que la nature reprend ses droits

maijo 16/05/2007 23:50

Oh super, tu es de retour. Et en forme, en plus! Bon courage pour la réappropriation du jardin.

n-talo 17/05/2007 08:37

en forme ? il faut se méfier des apparences

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents