Jardins de Pareillas

Jardins de Pareillas

art de vivre entre botanique, gastronomie et créativité


la quête de la truffe par les lutins périgourdins

Publié par n-talo sur 25 Novembre 2007, 20:04pm

Catégories : #rêver à imaginer

comment dire ? ce n'était pas noel et pourtant c'était cadeau.
Koulou (Flegroll) était venu se promener dans la forêt et s'était pris pour un lutin ... assurément il les a rencontré, et cette nuit les a croqué avec un grand réalisme :
mais le lutin est toujours pressé, son accent rocailleux et sa rapidité d'expression rendent parfois sa conversation enigmatique (c'est ce que doivent se dire les normands de la ville de beu qui touchent au bois.) aussi le koulou -frégroll se pose bien des questions sur la quête de nourriture des lutins périgourdins. alors koulou, je vais t'expliquer.
lutins périgourdins
le lutin périgourdin se lève de bonne heure, il aime contempler le lever du soleil en se restaurant. quand arrive l'automne, le lutin revêt une tenue hideuse et tellement confortable à la sortie du lit, il fait frisquet dans sa maison, il commence par ranimer les feux. le feu de la veille a été couvert, le lutin écartera les cendres qui couvrent les braises, versera des coquilles de noix et déposera une belle buche fendue pour le faire reprendre.
ensuite le lutin prépare le petit déjeuner familial  avant de se changer pour sortir.
au petit déjeuner , il y a :
au choix, du thé de cynorrhodron ou du thé de tilleul
des oeufs de petits oiseaux chanteurs
des champignons séchés ou frais (selon saison) et leur préféré est le pied de mouton
du beurre d'huile de noix ou de raves
de la panade de semences variées de graminées (la meilleure récolte se fait en jachères fleuries)
du pain de farine de glands
des oeufs de fourmis (et voilà pourquoi on n'en trouve pas)
de la confiture de mûres et de sureau
du pain d'épices dont le sucre vient du miel

les lutins périgourdins mangent plusieurs fois par jour, aussi l'essentiel de leur temps est réparti entre la quête de la nourriture, l'épluchage et la préparation des repas et leur loisir est de manger et de parler de recettes de cuisine.
lorsque ses affaires ne l'obligent pas rester dehors, le lutin rentre chez lui pour le déjeuner, il y trouve tous les préparatifs du repas principal.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

le lutin périgourdin vit dans un pays de cocagne et se tape la cloche à chaque fois que c'est possible. au quotidien, le repas principal peut se constituer de :
noix, noisettes, glands chataignes et faînes
pois, fèves, fayots (haricots musiciens) , pommes de terre, et topinambours
morgeline  . comme le lutin ne mange pas de viande, il se nourrit de cette plante riche en protéines dont les feuilles contiennent également un nectar nourrissant
de la compote de pommes, des fruits, des baies (surtout de la groseille à maquereau à la saison pour protéger du jeunisme)
il boit des boissons fermentées à base de raisin.
la femme lutin est particulièrement fertile l'hiver ainsi les enfants naitront à l'automne prochain et pourront être gardé au chaud tout l'hiver dans la maison (parce que la femme lutin reste aux fourneaux tout l'hiver)

mais, mais le lutin est un peu comme le canard ... alors il lui faut se procurer un complément alimentaire susceptible de lui donner une bonne trique.
aussi le lutin court les chênes dés le mois de décembre venu : c'est la quête de la truffe.
l'odorat est bien développé chez le lutin périgourdin : la muqueuse revêt toute la cavité nasale, le transmission éclair des picotements de l'odorat au cerveau égale en célérité celle des chiens.
mais le nez sert à tâter les goûts et il ne suffit pas à déterminer la maturité de la truffe. or la truffe pour être bonne (et donc efficace) doit être dans la pleine expression de sa maturité.
le lutin périgourdin n'utilise pas que sa truffe pour caver  ... il s'aide de sa mouche. c'est une mouche dont les larves doivent être pondues à proximité d'une truffe pour prospérer, d'une truffe mûre.
le lutin qui a pris soin de faire couvrir sa mouche en temps et en heure, la promène attachée au bout d'un fil d'araignée du soir, là où se posera sa mouche sera la bonne truffe.
une seule truffe de 25 grs suffit pour tout l'hiver au lutin périgourdin, voilà pourquoi il en reste pour les périgourdins qui les cherchent aussi.
la mouche retrouvera la liberté une fois la truffe déterrée
le lutin mange sa truffe cuite sous la cendre
bien que le lutin périgourdin ne soit pas cité dans le livre secret des gnomes, encore une fois, c'est dans le livre des gnomes que j'ai trouvé l'essentiel des renseignements
ne manquez pas de vous rendre dans le monde de koulou pour en savoir plus

Commenter cet article

Koulou 16/02/2010 16:53


Bon eh bien... ma première truffe, c'était une expérience étonnante. Et je t'en remercie !  Au moins je mourrais pas ignorant.  Celle que tu m'avais envoyée était bien mûre, elle
embaumait un curieux parfum qui a tôt fait de remplir mon placard. Je suis sûr qu'elle était parfaite et d'une excellente qualité. Je l'ai mangée rapée en omelette et c'était... intéressant.
Curieusement, je n'ai pas été transporté du tout, ni par les saveurs ni par les parfums. Rien a voir avec les éloges qu'on entends sur la truffe à longueur d'année dans notre culture gastronomique.
Du coup, le prix de la chose me parait très excessif. C'est pas mauvais non, je ne saurais dire ça, mais, rien d'extraordinaire non plus à mon palais. Alors comment se fait-ce qu'on en dise tant de
bien ? mystère ! 

Enfin, merci beaucoup. A présent j'ai dans mes mémoire, des textures des saveurs et des ordeurs à ratttacher à ce mot là: truffe, et non plus seulement la sensation froide de celle du chien.



VM 28/11/2007 14:41

vive les truffes les vraies et les chocolatées!!

n-talo 01/12/2007 08:02

pourvu que les lutins nous en laissent

augusta 26/11/2007 23:29

pas encore vu de lutins ....... ils semblent très sympathiques....je vais mieux chercher!!!!!!!!.......

Khassiopee 26/11/2007 21:55

Je dois être un lutin périgourdin en ce moment !!!! Je mange tout le temps.Je suis impressionnée par le lexique que tu maîtrise dans le domaine des végétaux et de l'art culinaire.. je me sens quiche sur ce coup là moi !J'ai mon calendrier de conseils de classe : grrrr !

Morena 26/11/2007 21:55

Moi je dis, ce blog est tout simplement magnifique. Sisisisisisi.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents