Jardins de Pareillas

Jardins de Pareillas

art de vivre entre botanique, gastronomie et créativité


le restaurant des becs affamés

Publié par n-talo sur 29 Décembre 2007, 22:47pm

Catégories : #des maux en question

inutile de mettre le nez dehors en ce vilain mois de décembre, direz vous peut-être : tout est triste, blanc ou gris ; les arbres sont comme morts, il n'y a rien à voir.
croyez vous vraiment ? allons donc nous promener dans un de ces chemins qui serpentent à travers la campagne.
tout est triste, blanc ou gris, avez-vous dit, mais regardez, sur ce talus, la touffe de houx aux feuilles d'un vert éclatant qui porte fièrement ses baies rouge vif, voyez aussi dans la haie, ces feux rouges qui semblent éclairer la route et crier stop à l'oiseau, les baies de l'églantier qui, au printemps dernier, balançait ses fleurs roses au bout de ses arceaux. un peu plus loin, les grappes d'aubépine, si bien nommées 'pain d'oiseau" et celles du sorbier, d'un superbe corail.
hé oui ! le paysage est plein de couleurs pour qui sait ouvrir les yeux. le fusain offre ses fruits roses, le génévrier ses baies bleues, le prunellier sauvage aussi (mais elles sont mangées).
comme la nature fait bien les choses !
Image Hosted by ImageShack.us
je vais vous dire la raison de ces couleurs.  de même que les fleurs aux corolles somptueuses sont faites pour attirer l'abeille qui transportera leur pollen, les fruits de l'hiver attirent les oiseaux qui se nourrissent des graines et passent la mauvaise saison sous nos climats. pour qu'on les voie mieux, les baies se parent de vives couleurs.
l'oiseau affamé fonce dessus, les déchiquette ou les avale tout rond, suivant la taille de son bec.
cette pulpe dévorée lui procure le sucre et les vitamines dont il a grand besoin pour subsister.
il la digère et va plus loin déposer la graine précieuse. celle-ci, en son temps, germera d'autant plus facilement qu'elle est fumée ... le paysan qui fume son champ, afin que soit plus belle sa future récolte, ne fait pas mieux que l'oiseau, mais lui le sait ...
certes, la nature se repose en hiver ; la plante ou l'arbre n'a plus besoin de l'abeille ou de l'oiseau, sauf pour les fruits qui restent accrochés aux branches, restaurants servis pour les becs affamés.
dans les jardins, merles et grives se régalent des baies bleutées du mahonia, des rouges olives du l'aucuba, des baies du cormier ou du buisson ardent, sans compter celles du lierre.
quand la neige ensevelit tout sous son manteau, le travail est à peu prés terminé, mais au coeur même de l'hiver, nos amis sauront dénicher quelques baies de lierre, de houx d'autres encore, ici et là.
c'est le moment de penser à ceux qui s'approchent de nos maisons par bonds furtifs, qui volettent devant nos fenêtres, se perchent sur nos balcons, suspendons pour eux, le morceau de lard, que viendront picorer la mésange bleue et sa cousine la mésange à tête noire, le rouge-gorge, moins hardi mais tout aussi affamé. offrons des miettes aux moineaux - ils mangent un peu de tout - des graines aux beaux pigeons et aux merles plus noirs que jamais sur les blanches têtes des statues.
Image Hosted by ImageShack.us
texte tiré du mois de décembre
"les animaux et les saisons" par marcelle vérité
ed hachette 1970
première contribution à passer l'imaginaire de l'hiver 

Commenter cet article

lenasouslefiguier 03/01/2008 07:10

J'aime beaucoup ton regard...ta sensibilité aussi...Bonne journée

pont des lions 02/01/2008 20:40

C'est tellement merveilleux de pouvoir observer de près ces petits oiseaux! Nous avons installé un nichoir avec des graines devant mais pour l'instant, rien...
Laure

VanessaV 31/12/2007 09:10

Quelles sont belles ces couleurs...de toutes petites taches dans le sombre des branches ou le blanc de la neige...J'aim beaucoup ton sapin d'extérieur...j'en voulais un comme cela: fait de branches naturelles mais une fois pour toute (je ne veux pas d'un sapin coupé) et quelles superbes décorations...des cabanes à oiseaux...

n-talo 31/12/2007 19:05

mais ils ont un peu peur ... il va falloir le leur laisser longtemps pour qu'ils s'habituent

cathulu 31/12/2007 08:03

Le restaurant des oiseaux a été insatllé  chez nous à la  première gelée: graines et graisse pour les mésanges et tous les autres invités qui se présentent ! mais en hauteur pour éviter les griffes d ela  tigresse de la maison !

n-talo 31/12/2007 19:04

t'inquiète, ici aussi il y a de la hauteur et des cloches en pot de fleur protègent les affamés

cajou 31/12/2007 01:11

C'est vrai, àa, il faut penser à nos petits copains ailés : ils nous le rendent au centuple en beauté, gaieté et efficacité : quand les insectes apparaissent, c'est pile le moment où ils ont envie et besoin de chair fraiche ...Bises N-talo !

n-talo 31/12/2007 19:02

ils m'enchantent, je me régale à les voir s'agiter, aller et venir simplement préocupés par leur pitance

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents