Jardins de Pareillas

Jardins de Pareillas

art de vivre entre botanique, gastronomie et créativité


la prima colazione del sole

Publié par n-talo sur 18 Février 2008, 21:18pm

Catégories : #autour du petit déjeuner du lundi

loro attraversarono il Mediterraneo mare
loro arrivano di un giardino o noi andammo a fare una passeggiata
noi fummo invitati via roma e le visite erano cordiali sempre

de quelques fruits ...
les marchands de fruits étaient les héros de la fête des melons. vers 1400, sous le doge steno, leur confrérie institua un présent de melons lors de l'avènement du doge. une procession solennelle se déroulait au mois d'aout du campo sant maria formosa au palais ducal. massiers, musiciens, trompettes et tambours en tête, porteurs d'étendards entourés de jeunes comparses vêtus de tuniques de toile blanche peintes de fleurs et de fruits, précédaient les marchands et récoltants de melons qui déposaient leurs plus beaux fruits aux pieds du doge, dans la salle des banquets. là, le doge régalait tout ce monde auquel il offrait encore du fromage, du jambon, de la langue salée [...] des buzzoladi - ces anneaux de pâte croustillante pareils à une corde nouée, que l'on confectionne toujours à chioggia ou pellestrina. " tes bras sont durs comme des bussolai !" dit une vieille chanson d'amour. le tout était arrosé de vin muscat qui faisait avaler aussi discours et compliments officiels.
au rialto, sur la rive gauche du grand canal, le palais renaissance des camerlingues, administrateurs de la justice et du trésor, abritait les prisons de l'état ainsi que les entrepôts d'oranges. cette partie du rialto longeant le palais porte l'appellation de naranzeria. aujourd'hui comme hier, les agrumes sont entreposés là mais les prisons de venise se situe à la giudecca et prés de piazzale roma. je ne doute pas que la première proximité entre les marchands d'oranges et la prison soit à l'origine de l'expression " si tu vas en prison, je te porterai des oranges."
venise exquise
histoires gourmandes et recettes
jean clausel

nous avions convenu avec léna que chacune choisirait un passage, le publierait et de comparer ... j'ai mis du temps ... l'histoire de casanova me tentait ... et puis ces oranges sont arrivées ...

elles ont traversé la méditerranée, elles arrivent d'un jardin où nous nous sommes promenés, un jardin entretenu par un homme charmant, le beret vissé sur la tête autant que le sourire aux lèvres, nono visitait le jardin chaque jour, nous choisissant les grenades pour le petit déjeuner. et pendant ce temps nona tricotait pour l'hiver prochain des chaussons de lit, les même que ceux que je portais en pension tricotés par ma grand-mère. chaque année elle offre une paire à chacune des filles.
nous étions partis avec des rudiments d'italien, impossible de comprendre une conversation débitée par un italien sarde mais le bonheur de capter de temps en temps un mot nous donnait l'envie de faire mieux en italien. j'en ait gardé un goût certain pour l'apprentissage de la langue italienne (reverso  vient à mon secours), la langue fait découvrir les choses de la vie, les saveurs, les odeurs, les rumeurs, les couleurs, les chroniqueurs ...
venise exquise est un concentré, que dis-je , la découverte de venise par le palais tout autant que par l'histoire de ses palais
je n'irais pas à venise, je préfère humer l'air qui se dégage de cette venise exquise, rêver des casanovas, giuseppe cipriani et goldoni, faire s'épanouir le bouquet des recettes dans ma cuisine pour m'évader verces contrées si belles à condititon qu'il n'y ait pas de touristes.
les journées sont belles et nous goutons au parfum ensoleillé des oranges, exquise venise vient à moi.
Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit
j'ai toujours pensé que les oranges avaient du se tromper de saison mais pas du tout, elle nous arrive du soleil alors que nous en manquons au coeur de l'hiver.
et justement, j'ai découvert sous le figuier (encore elle !) une recette pour profiter des oranges d'une toute autre manière et ce jusqu'au coeur de l'été. ce joli pot rapporté de chez le suedois ... le vin d'orange - copié-collé de la recette de lena qu'elle dit vieille recette, fidèle à sa philosophie du home-made, et dont les arômes et la couleur mettent en joie les apéros! A la veillée de Noël, c'est délicieux, mais en terrasse l'été, c'est encore mieux...

5 oranges amères non traitées -à zut elles ne sont pas amères !-
1 citron non traité - oublié !
5l de vin blanc pas trop typé -ben j'avais que du gewurzt sous la main !
750g de sucre semoule - là encore !!! c'est du gros sucre de canne ... toujours mon sac de 10 kg
1 litre d'alcool de fruit à 45° - oooooh ocune idée du titrage, c'est un alcool de contrebande issu d'un troc soupe de potiron/eau de vie !
1 gousse de vanille fendue en deux - c'est la dernière ...zut ...pas de salon, pas de vanille
1 écorce de cannelle - il faut arriver à la dernière ligne pour qu'il n'y ait pas de problème

bon , première dégustation dans 40 jours parce que trois mois, le père lustucru a fait la mou ... c'est loin ! 40 jours, 40 jours ... ce sera le printemps... *mm*
Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

et comme il me restait de l'eau de vie, je me suis laissée aller à essayer la recette de liqueur du pendu :
un quart de litre d'eau de vie
100 grs de sucre
une orange pendu au plafond ... du bocal à défaut de limaçon qui enfilait sa culotte et d'araignée sur le plancher qui tricotait des bottes.
A consommer avec modération évidemment.

mais ne croyez pas que dés le petit déjeuner je me sois enfilé un 'ti coup de gnole, non, non.
j'ai testé une boissans tonique pour l'estomac, connue depuis longtemps pour sa capacité à réduire l’acidité gastrique.
infusion d'écorce d’orange amère ;
préparer la tisane avec une cuillère à café d’écorce coupée séchée par tasse, décoctée une ou deux minutes, puis infusée vingt minutes.
c'est ... chhhhhhhhhiiiiii .... amer et .......... chhhhhhhhhhhhhhhhhiiiiiiiiii  ... ??? ... astringent ?
sucrée ? avec du miel de citronnier, c'est pas mieux !
par contre, froid, c'est pas mal et sans doute carrément bon avec une limonade, ça me rappelle la gentiane.
alors cette boisson à l’écorce d’orange amère est apéritive  et si besoin était on pourra en consommer un verre avant chaque repas.
Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

enfin le meilleur pour la faim : la brioche à l'eau de fleur d'oranger, pas trés gonflée, un peu sèche mais parfaitement "tartinable"
verser 350 grs de farine T55, faire une fontaine et incorporer 15 grs de levain déshydratée (délayée dans deux cuillérées de lait ni chaud, ni froid), incorporer trois oeufs battus en omelette, puis une c à c de sel et 50 grs de sucre. travailler la farine petit à petit pendant quinze minutes, ajouter une bonne cuillérée à soupe d'eau de fleur d'oranger, la pâte doit devenir trés élastique et s'étirer facilement. enfin incorporer par tiers la pâte au beurre préalablement tapé (120 grs frappés -c'est le moment de se défouler- violemment au rouleau à patisserie pour le ramollir). le pétrissage terminé, mettre la pâte dans un bol couverte d'un linge pour la pousse, laisser reposer une heure trente à température ambiante. rompre alors la pâte en deux fois et laisser pousser à nouveau dans le moule à brioche beurré et fariné. dorer le dessus de la brioche à l'oeuf battu avec un pinceau. cuire trente minutes à 200°C
bon bon bon mais peut-être que la deuxième pousse a été au delà de ce qu'elle aurait du ou plutot peut-être que j'aurais du faire une deuxième pousse courte, rompre avant de mouler
les mystères de la brioche ne sont pas encore élucidés mais ça vient !
Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

et pendant ce temps là ... les unes et les autres venaient ...
au bout d'un mois de cuisson au coin du buffet, la marmelade orange-bergamote au thé est enfin empotée. et maintenant place à la confiture de clémentine à la cannelle.
et pendant ce temps là ... les échanges tournaient autour de la grande table ... qui porte un pamplemousse repart avec des poires à meynard, lequel repart avec un torchon ... qui porte des oranges repart aussi avec des poires à meynard ... qui offre un amaryllis aura un pot de marmelade d'orange, qui lit l'éducation ménagère lira le médecin des pauvres ... à qui le tour ? un autre pamplemousse géant ... à goûter de toute urgence avec du fondant au chocolat.
 
 
 

Commenter cet article

Line 27/02/2008 12:22

en parlant de saveurs... je te propose de nous faire partager tes associations de saveurs, justement... si ça te dit...

anjelica 23/02/2008 22:55

J'aime tjs autant tes belles mosaïques. Tu es une artiste Bella :)

lenasouslefiguier 22/02/2008 22:44

Je ne le crois pas! En bonne dernière, comment j'ai pu sauter ton billet si joli, plus qu'un billet d'ailleurs, une nouvelle, presque un roman!!! Maaaa, je n'en suis pas encore revenue...Les enfants en vacances qui squattent les deux écrans, le travail repris cette semaine, aussi stressant que lorque je l'ai quitté...Je voulais relire ton billet sur Venise, et là, un pur bonheur, tes photos lumineuses, l'esprit de tes mots, tes gourmandises...Bon, pour le vin d'orange, après ce que j'ai lu, une bouteille sortie de ma dame-jeanne ventrue sera bienvenue sur ta terrasse...et plus sûre...Pour Venise, tout comme toi, je sais que je serais déçue! Oui à toute l'Italie, du nord au sud sauf Venise, j'aime qu'elle illumine mon imaginaire...J'ai des bergamottes et ne sais qu'en faire, elles ne se consomment que confites, tu sais les utiliser...peux-tu me dire?

LAFEEMARRAINE 21/02/2008 23:21

couleurs magnifiques ! photos superbes !! que du bonheur karine

n-talo 22/02/2008 07:29

merci karine, venant de toi dont j'admire le gout des belles choses, je suis touchée

passiflore 21/02/2008 10:12

Tout a toujours l'air si généreux chez toi, en quantités, en couleurs, en qualité, en variété ...Cela dit, je n'ai pas la moindre idée d''où me procurer des oranges amères.

n-talo 22/02/2008 07:25

à la biocoop ? mais c'est peut-être un peut tard ...tu me touche d'autant de compliments

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents