Jardins de Pareillas

Jardins de Pareillas

art de vivre entre botanique, gastronomie et créativité


les jardiniers des villes ...

Publié par n-talo sur 12 Mai 2009, 15:13pm

Catégories : #jardinage

c'est toujours une vive émotion qui fait vibrer ma fibre jardinière quand j'ai la chance d'apercevoir ces carrés de verdure, potagers où il me plait d'imaginer partages et amitiés, toucher et travailler la terre, y puiser force et énergie, et récolter fruits et légumes frais et pas chers
jardins ouvriers, jardins familiaux, des parcelles mises à la disposition des familles citadines ouvrières au moment de la révolution industrielle de la fin du XIX siècles ... tant et tant ont disparus ... et pourtant, leur raison d'être est encore bien d'actualité : permettre à des familles aux revenus plutôt modestes de se nourrir ...

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitLa Ligue Française du Coin de Terre et du Foyer (L.F.C.T.F.), appelée également Fédération Nationale des Jardins Familiaux (F.N.J.F.) a été fondée en 1896 par l'abbé Lemire et reconnue d'Utilité Publique en 1909. Elle regroupe aujourd'hui plus d'une centaine d'associations et 46 comités locaux. Le mouvement des jardins familiaux concerne 200 000 familles françaises.

et les jardininers des champs ....
les jardins ouvriers ou familiaux ne devraient pas être réservés aux grandes cités, aux bassins industriels quand à la campagne le savoir part avec les anciens, il y aurait à apprendre, à vivre en commun et à faire pousser collectivement.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

domino's 03/11/2009 21:33


j'ai la même émotion que toi devant ces jardins ouvriers... qui sont aussi des lieux de partage, de solidarité, de convivialité !


n-talo 04/11/2009 20:16


mais tu as tout lu ? il semble que l'on partage des envies


Soliane 14/08/2009 14:16

Tes articles sont variés et colorés. Un vrai régal à visiter.

serisa...ect... 15/05/2009 14:28

A angoulême, il y en a du côté du Parc de Frégeneuil...Il sont "super"jolis..avec leurs petits cabanons en bois, on dirait des maisons de poupées...En Russie, ça "pousse" dans toutes les périphéries des villes, petites ou grandes : il est important pour eux de cultiver quelques légumes afin de pouvoir se nourrir à moindre coût. Il y a des légumes qui sont incontournables chez eux, et que l'on mange à TOUS les repas : les poivrons, les cornichons, et des bouquets, des brassées d'aneth déposés sur la table et qui accompagnent tous les mets...Un repas sans aneth n'est pas un repas! (sans vodka non plus d'aillleurs!mais c'est un autre sujet!!!!!!!......)

isa 13/05/2009 20:48

Les jardins ouvriers sont en effet une belle initiative reprise aujourd'hui quelque peu par les jardins partagés pour rappeler ce qu'est un coin de terre cultivée et ce qu'est l'échange même si l'environnement n est pas le même.  J ai toujours plaisir à me promener dans ces jardins d'ouvriers où règne une atmosphère de bien être, de naturel, que j ai enviés bien des fois, et j apprécie cette volonté de ne pas céder à la facilité pas chère mais de perpétuer ce désir "de faire son jardin" !

Lily 13/05/2009 07:21

Dans ma commune, ils sont situés à l'entrée et je crois aussi qu'il y a des listes d'attente. Pour certains, c'est vraiment équilibrant de pouvoir ainsi s'occuper, plutôt que d'être en permanence devant ... sa fenêtre ou sa télé.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents