Jardins de Pareillas

Jardins de Pareillas

art de vivre entre botanique, gastronomie et créativité


la firme

Publié par n-talo sur 16 Août 2009, 18:25pm

Catégories : #un peu de poésie

berger wadensjöö quitta l'immeuble de la section dans artillerigatan vers 18 heures le jeudi avec le sentiment d'être cerné par des nuages menaçants et d'avancer vers un naufrage imminent. il avait réalisé depuis plusieurs semaines que son titre de directeur, patron donc, de la section d'analyse spéciale n'était qu'une formule dépourvue de sens. ses opinions, ses protestations et ses supplications n'avaient aucun poids. fredrik clinton avait repris toute les commandes. si la section avait été une institution ouverte et officielle, ceci n'aurait eu aucune importance - il se serait simplement tourné vers son supérieur direct pour présenter ses réclamations. dans la situation actuelle,
le lapin courait dans la forêt
cependant il n'existait personne auprés de qui se plaindre
sauf le chasseur
il était seul et dépendant des bonnes grâces d'un homme
nommé edgard
qu'il considérait comme un
mouton
malade mental.
et le pire, c'est que l'autorité de clinton était absolue.
morveux du style jonas sandberg ou fidèle comme georg nystrôm, tous semblaient immédiatement rentrés dans le rang et obéir au doigt et à l'oeil au vieillard mourant.
il admettait que clinton était une autorité discrète qui ne travaillait pas pour son propre enrichissement. il voulait bien admettre aussi que clinton travaillait avec en tête le seul bien de la section, ou en tout cas ce qu'il estimait être le bien de la section. mais c'était comme si toute l'organisation se trouvait en chute libre, un état de suggestion collective où des collaborateurs chevronnés refusaient de comprendre que chaque mouvement qu'ils faisaient chaque décision prise et concrétisée ne faisait que les rapprocher du gouffre.
stieg larsson -  la reine dans le palais des courants d'air -millenium - tome 3- page 602
j'ai quitté lisbeth, mickael, erika et les autres ...
plus de quatre mois avec eux

Commenter cet article

serisa 03/09/2009 22:31

J'ose pas les "attaquer"...mais j'en meurs d'envie... j'ai entendu tellement de bonnes appréciations!J'avais fait le stock d'autres ouvrages pour l'été et j'avoue ne pas avoir encore tout lu, je vais donc rester (pour une fois) raisonnable et attendre d'avoir écoulé mes provisions. J'aviserai cet hiver quand je serai en rupture!!!

n-talo 05/09/2009 08:00


quatre mois, c'est exceptionnellement long : preuve de peu de temps pour se poser et lire, le premier tome vient de mettre remis, celle à qui je l'avais prété l'a lu en une semaine de vacances !


Marie-France 29/08/2009 16:15

Coucou, je n'étais pas passée te voir depuis très longtemps, j'ai du retard à rattraper !  Je découvre ton article sur Millenium, j'en entends parler vraiment en bien de ce livre, il est impératif que je me le procure, moi qui dévore les livres.

n-talo 02/09/2009 22:05


c'est pas un mais trois bouquins ... impossible de le lacher quand tu le tiens !


Bindou 17/08/2009 20:59

Moi j'arrive à la fin du tome1, je n'arrive pas à le lacher. Bises

n-talo 02/09/2009 22:13


c'est pire pour le II et le III


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents