Jardins de Pareillas

Jardins de Pareillas

art de vivre entre botanique, gastronomie et créativité


que reste-t-il du voyage

Publié par n-talo sur 4 Septembre 2009, 05:28am

Catégories : #des maux en question

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit
Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux.
Marcel Proust
Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit
je croyais faire un grand voyage, du nord au sud, faire des découvertes tout au long de la route, prendre le temps de m'arrêter, goûter ici une spécialité, flâner là chez un brocanteur , respirer une odeur, écouter un bruissement d'aile .
j'ai choisi la nationale plutôt que l'autoroute, pour une fois que j'avais le temps ... mais au lieu d'une de ces voies empruntées jadis qui me laissait toujours au fil du voyage quelques souvenirs croustillants, je n'ai trouvé qu'une deuxfoisdeuxvoieslimitéesàcentdix .
mise dans les rails, je n'ai pas vraiment trainé et quand à l'heure du déjeuner, mon appétit se faisait moins entendre que les appels au secours de ma vessie, ce fut les larmes aux yeux que je me précipitais dans un grand restaurant trouvé à l'entrée de jenesaisquelleville. dans un état de panique avancée à l'idée de ne pas être capable d'atteindre dignement la porte "dame" , je suis entrée dans l'établissement et sans autre préambule me suis dirigée d'un air détaché vers la-dite porte du soulagement. immédiatement aprés le passage au lave-main, l'horloge biologique ancrée dans mon estomac a sonné midi et la voix chargée de mauvaise conscience, je suis allée commander un menu best of (avec salade) avant de repartir dans l'espoir de trouver un coin plus charmant que mon lunch-bag.
il m'a fallut explorer plusieurs voies de droite pour trouver un endroit où parquer ma voiture, qui soit ombragé avec un joli paysage, loin de la grand' route et où je puisse m'installer confortablement
mon sandwich était presque froid quand enfin je me sustentais,  perchée sur la plus haute marche d'un calvaire du maine et loire.  la balade n'était pas rendez-vous du voyage

Commenter cet article

eleonor 28/09/2009 08:43


la préparation du voyage est souvent plus importante que le voyage en lui même....


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents