Jardins de Pareillas

Jardins de Pareillas

art de vivre entre botanique, gastronomie et créativité


ainsi font font font ...

Publié par n-talo sur 25 Juillet 2011, 19:00pm

Catégories : #autour du petit déjeuner du lundi

Les belles des champs se sont installées dans les caisses en  bois du jardin, on ne le dira jamais assez : laisser le jardin livré à lui même et la nature vous le rendra ...

il n'en va pas de même pour les prunes .. offertes sans notre accord à ? pie, geai, pinson, moineau, guêpes ... plus une en deux jours, l'arbre a été vidé. bien la peine de se décarcasser à tailler, fumer, surveiller, patienter ... plus une seule ! à ne pas en croire ses yeux.

 


alors, de rage, nous faisons provisions de confiture (avec un s) d'abricots, à la vanille de madagascar celle-ci : un petit bouillon tous les deux jours (comme les pansements), à ce rythme, elle sera prête pour le premier petit déjeuner du mois prochain (sans les doigts). la recette était déjà

je ne fais rien de mes dix doigts et nous croisons une jolie poupée, l'occasion de retrouver ces jeux de doigts

le gâteau
je mets dans mon plat
de la farine
des oeufs
du lait
du sucre
du chocolat
je mélange, mélange
puis je mets ma pâte dans le four,
le four chauffe, chauffe ...
puis quand le gâteau est cuit,
je le sors du four ...
et je le croque !
le plat, c'est la main. les aliments que l'on replie un à un. secouer la main pour mélanger. puis l'encercler avec l'autre main et la porter à la bouche. souffler. ça chauffe ! puis ouvrir les mains et croquer ... le gâteau !

 


verser 350 grs de farine, 30 grs de sucre, 1/2 càc d'anis vert et 7 grs de levure sèche délayée dans 10 cl d'eau tiède dans le bol et mélanger, ajouter 5 cl de lait puis 20 grs de beurre fondu et pétrir jusqu'à ce que  la pâte soit d'une belle consistance (ajouter 2 càs eau).
laisser reposer 45 minutes
retravailler et laisser à nouveau reposer 30 minutes
sur un marbre, diviser en boule de la taille d'un oeuf et faire de boudin pour former une boucle
laisser reposer 15 minutes
plonger dans l'eau bouillante 1 min., égoutter, badigeonner d'un jaune d'oeuf, quelques grains de sel et enfourner 20 minutes à 200°C

étonnants bretzel ou l'étonnante pâte gOnflée

 

tellement bons avec la soupe à la tomate
faire revenir des oignons, de l'ail, mouiller et laisser cuire longtemps, ajouter de la tomate concassée, des pommes de terre déjà bouillie, mixer, parsemer de graines de sésame (pour faire zoli) à consommer glacée.

 


au fond, je crois n'avoir jamais recroisé d'être aussi peu touché par les priorités de ses semblables. zouzou me confirma ce point en soupirant.à table, quand un parleur s'épanchait sur des sujets qu'elle jugeait rasoir, l'arquebuse s'en débarassait en tournant la tête de la façon la plus vexatoire, puis elle fixait ostensiblement ses yeux noisettes dans la direction opposée. elle trouvait irritant les "réaliste" (suprême injure !) qui s'inquiétait de l'avenir professionnel des enfants ; ce sujet rébarbatif l'indisposait au plus haut point. zouzou me rapporta que lorsque mon cousin stéphane était venu consulter sa grand-mère, à dix-sept ans pour évoquer son futur mêtier, l'arquebuse lui avait répliqué avec consternation :
- mais enfin pourquoi tiens-tu à déchoir mon chéri ? tu le sais je suis tout à fait hostile au travail : il éloigne les hommes des femmes. en as-tu pleinement conscience ?
- c'est certain ... avait répondu stéphane en bon jardin, mais peut-être qu'une
profession, malgré tout, pourrait offrir quelques aspects romanesques ... et réserver certaines surprises.
l'argument avait fait mouche. contre toute attente, notre grand-mère avait subitement pris le parti de l'aider. l'arquebuse avait conseillé à son petit fils de se lancer dans une brillante carrière de gigolo "activité qui permet indéniablement de découvrir les mystères de la vie" ...
alexandre jardin - le roman des jardin.

Commenter cet article

anjelica 08/08/2011 11:52



j'aime toujours autant tes mosaiques



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents