Jardins de Pareillas

Jardins de Pareillas

art de vivre entre botanique, gastronomie et créativité


fumer ne tue pas toujours

Publié par n-talo sur 18 Janvier 2011, 20:09pm

Catégories : #jardinage

cette année sera ma septième année potagère .. l'âge de raison !
aprés le potager en carré (2006)

hebergeur image

premier succés trés encourageant
du potager en table de culture dans les palox (2007) :

hebergeur image

la terre est trop vite desséchée et les plantes dépérissent l'été mais des palox restent en place à l'ombre pour les semis de salades au printemps et les capucines qui ont été trés belles tout l'été dernier

hebergeur image

 

la mise en place d'une butte potagère (2008)

hebergeur image

qui nous a donné une belle récolte de tomates deux années de suite
le potager en spirale (2009) :

hebergeur image

les légumes disposaient en lignes courbes (oui mais la pompe du puit ne fonctionne pas !) j'ai du ma première grande réussite potagère  à ce premier tas de m... le cadeau dans lequel ont grandi une centaine de kilo de courges
le potager perdu au milieu du jardin (2010), perdu, c'est bien le mot ! il y eu si peu qu'il m'a fallut acheter pour faire les potages pour l'hiver
le potager au milieu des plates bandes, c'est joli mais bien trop compliqué quand il faut arroser (surtout si la pompe ne fonctionne toujours pas !)

hebergeur image

et la question vaut d'être posée : si les anciens font le potager dans un rectangle de terre ... c'est ??? que c'est sans doute la solution ! à condition que la terre soit amender et qu'il y ait un point d'eau à proximité.
dont acte
le potager sera là ! c'est tristounet pour le moment mais il faut ce qu'il faut ...
j'ai encore eu mon cadeau cette année ! double ration : deux tas de m...

hebergeur image

l'un est bâché, l'autre pas ... pour éviter que le premier ne se mouille, parce que le fumier mouillé, c'est bien plus lourd à charger et comme il y a uuuuuuuuuuurgence à le déplacer (pas parce qu'il a été posé au milieu, nonononon) mais parce qu'il faut le laisser trois mois en place avant de l'enfouir : janvier, février, mars, avrrrrrrrrril. trois brouettes matin midi et soir, ni vu ni connu, dans une semaine un mois tout sera étalé !

 

et alors  ? je suis dans les temps ! quoique ? je lis ça :
le fumier, amendement humique excellent et traditionnel, le fumier a tendance à se faire rare. mélange d'excréments (j'l'avais bien dit !) et de paille, il ne peut être enfoui qu'aprés trois mois de maturation (c'est ça, 01-02-03 !). le fumier de cheval et de mouton est excellent en sol argileux, celui de bovin (le mien), de porc ou d'oiseau, formant de grosses mottes, est préférable en sol sableux ou calcaire (ça tombe bien !). en sol lourd, un apport massif -500 kg environ pour 100m2- suffit pour trois à quatre ans de culture. en sol léger, où la décomposition du fumier est plus rapide, il est préférable de faire des apports annuels de 15 kg environ pour 10m2. (et si je compte bien, ça fait quand même 150 kg pour 100m2 : est-ce que je dois peser une brouettée ?)

hebergeur image

et c'est là que réside le problème :
le fumier s'enfouit de préférence (ah ouiiiiii de préférence) à l'automne.
outre l'amélioration physique qu'il apporte au sol, il amène quelques (seulement ?) éléments fertilisants
 

encyclopédie pratique du jardin - anita pereire

bon, faut pas se poser de question, y'a p'us ka !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jacotte 25/01/2011 23:15



et la tour à patates ça a donné quoi ?



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents