Jardins de Pareillas

Jardins de Pareillas

art de vivre entre botanique, gastronomie et créativité


je cherche du parfum solide

Publié par n-talo sur 24 Janvier 2011, 17:33pm

Catégories : #autour du petit déjeuner du lundi

ma déception fut grande quand, début décembre, je sortais du magasin bio sans parfum solide ! j'avais projeté de faire des coeurs parfumés comme ceux que j'avais reçu du liberty swap de noël par mélanie

hebergeur image

dis, mélanie, où l'avais-tu trouvé le parfum solide ?

j'ai bien mal cherché sur internet et finalement je me suis décidée pour faire mon propre parfum solide d'aprés une recette vue chez cette spécialiste canadienne du parfum 

hebergeur image

en désespoir de cause, j'ai fini par commander des cires florales chez macosmetoperso.com, le résultat n'était pas celui escompté aussi j'ai abandonné l'idée des petits berlingots parfumés et pensé qu'il valait mieux les utiliser dans un brûle-parfum - homemade le brule parfum !

hebergeur image

le parfum solide : faire fondre cire florale et cire d'abeille à proportion égale, ajouter autant d'huile parfumée au jasmin (en provenance de tunisie) et quelques gouttes d'huile essentielle d'ylang ylang. couler dans un moule et laisser durcir
 


il me restait de la crème d'amande de la galette du mercredi et des feuilles de filo qu'il était temps de ne pas laisser perdre ... le résultat était pas light certes mais une petite infusion de rose rafraichira cette patisserie simili-orientale.

hebergeur image

crème d'amande

préparer une crème patissière : faire bouillir un demi litre de lait avec une demi gousse de vanille fendue, pendant ce temps là fouetter six jaunes d'oeuf avec 150 grs de sucre semoule jusqu'à ce que le mélange blanchisse, ajouter 40 grs de maizena sans la travailler. verser le lait bouillant sur le mélange en fouettant doucement et remettre le tout sur le feu. laisser bouillir la crème une minute en la fouettant vigoureusement contre le fond de la casserole pour ne pas la laisser attacher. verser la crème dans un cul de poule et frotter la surface avec un peu de beurre pour éviter la formation d'une croûte. laisser refroidir.
pétrir 250 grs de beurre pour qu'il se transforme en pommade, ajouter 250 grs d'amande en poudre et 250 grs de sucre glace, trois oeufs un par un toutes les 30 secondes. continuer à pétrir à vitesse moyenne jusqu'à l'obtention d'une masse homogène et légère, ajouter en dernier 25grs de maIzena (ce mélange se garde au froid une huitaine de jours)

mélanger 375 grs de crème patissière froide cuillère par cuillère.

étaler les feuilles de filo, poser à la spatule à 5 cm du bordde la feuille une bande de 5 cm de crème d'amande, replier le bord, donner un quart de tour, replier 5 cm , donner un quart de tour, replier 5 cm .... passer à la friture puis au four pour déssecher, déguster tiède.

hebergeur image

 

je mis beaucoup de temps à savoir communiquer avec les magies. sans doute parce qu'on pressent que les choses ont une âme, mais on ignore qu'elles ont aussi de la conversation. peu à peu, nous nous mimes à échanger nos goûts. sans l'aide d'aucun impératif estérieur, d'aucun satisfecit qui nous indiquerait si nous avions tort ou raison. nous étions hors sondage, hors mode, hors catégorie, hors test de journeaux féminins.
on apprend à vivre hors publicité.
les petites magies vous choisissent, vous reconnaissent, vous attendent. pour peu que vous ne fassiez pas semblant, que vous soyez innocente. et ce n'est pas si simple.
les petites magies vous apprennent à être vous.
ces essences euphorisent, soignent, calment, empêchent la douleur ou le stress, font maigrir, fouettent le sang ou l'apaisent, font dormir ou rêver. elles sont incroyablement généreuses.
mais timides. il vous faudra les apprivoiser.
comme le renard du petit prince.
apprendre à les connaitres. patiemment. ne pas vous précipiter sur elles comme vous le feriez sur un cachet, attendant montre en main le résultat. chaque plante est un être à part. elle vous adopte ou vous rejette. comme une personne est pour vous plus ou moins agréable, plus ou moins sympathique. vous devrez aussi apprivoiser votre corps, le mener en douceur à ce nouveau contact, à cet échange qui ne sera jamais du domaine de l'intellect. sorte de conversation de coin du feu, à mi-voix, dans une douillette pénombre et où vous apprenez - en dehors des mots - à écouer, à sentir, à aimer. petite musique à deux voix, avec vous-même d'abord, puis avec la nature tout entière. vous apprenez à vous demander vore avis, à savoir vore goû, à avoir raison en dehors de l'avis général. il ne s'agit plus de séduire, vous n'avez rien à prouver, vous devez éprouver sans jugement ni pensée.
vous découvrez ce qu'est ne plus être dans la scolarité, mais dans la sympathie. ne plus être dans paraître mais dans l'être.
elles vous apprennent à être. enfin et vraiment.
profondément.
librement.

marie larforêt -  mes petites magies

Commenter cet article

Enitram 30/01/2011 23:50



Tu es une vraie sorcière !!!!! Je ne connaissais pas les écrits de Marie Laforêt, intéressant !


Bravo la cuisinière !


Bonne semaine !



n-talo 01/02/2011 08:26



marie laforêt ... la première à m'avoir initié aux he



eleonor 30/01/2011 19:22



parfum quand tu nous tiens



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents