Jardins de Pareillas

Jardins de Pareillas

art de vivre entre botanique, gastronomie et créativité


le jardin livré à lui même pour notre plus grande attention

Publié par n-talo sur 12 Juillet 2011, 09:28am

Catégories : #jardinage

ce lien étroit entre culture et nature constitue, on le sait, une caractéristique fondamentale de la plupart des civilisations traditionnelles et non européennes.

hebergeur image

en revanche, le développement même de notre mode occidental de nationalité, technique et scientifique, s'est effectué largement sur un déni de cette interdépendance.

hebergeur image

afin de maitriser la nature comme un objet extérieur à l'homme, notre civilisation a tenté, avec un succès certain, d'abolir médiation scientifique.

hebergeur image

la puissance de notre science tient en effet largement au fait qu'elle traite la nature et les hommes comme des entités abstraites, remplaçables par des concepts, des nombres, voire des algorithmes.

hebergeur image

cette attitude, par-delà les découvertes qu'elle a rendues possibles, a aussi conduit notre science à des impasses dont la crise écologique de cette fin de siècle est le signe.

hebergeur image

or le paysagiste occupe par rapport à ce débat une position ambivalente.

hebergeur image

si la botanique a besoin de décrire et de nommer une plante, il est quant à lui à la recherche d'un lien différent et plus riche entre l'homme et le monde végétal.

hebergeur image

le jardin doit être, pour le paysagiste, l'occasion d'une expérience qui manifeste que son objet ne se réduit pas à ce qu'en peut décrire le savoir botanique.

hebergeur image

la plante en effet, par son appartenance à son sol, à une histoire et à une terre plus ou moins transformée par les hommes, engage le promeneur des jardins dans une expérience où se mèlent les savoirs, la mémoire et toutes les déterminations historiques qui forment notre sensibilité.

hebergeur image

c'est à partir de cette réalité complexe que travaille le paysagiste, et c'est elle qu'il met en scène.

hebergeur image

le jardin planétaire - le colloque - gilles clément - claude eveno

Commenter cet article

Florence 17/07/2011 10:35



Je suis toujours aussi admirative de la poésie de ton jardin, ou peut-être celle que tu y vois ... c'est là l'important ! Gilles CLEMENT a une parole qui faut porter comme les graines folles de
son jardin en mouvement. Bonne journée, Nathalie.



Cajou 16/07/2011 20:10



Ah ah ! J'adore... A ceux qui trouvent que mon jardin ressemble à une friche, je dis toujours : mais non, c'est le style Gilles Clément ( qui détesterait probablement cette affirmation ...). Je
viens de finir La révolution d'un seul brin de paille, édifiant aussi ( même si pas évident à transposer sous nos climats ...)


Bises !



n-talo 16/07/2011 22:19



voilà c'est dit ! la théorie me conforte dans mes manquements qui deviennent un parti pris


des bises



ENITRAM 16/07/2011 18:25



C'est trop fort ! Du Clément ! Un colloque qui devait être intéressant ! Je reconnais bien, là, ta patte au travers de tes photos qui nous racontent ton jardin, trop vite apprécié... 


Bon dimanche



n-talo 16/07/2011 22:21



des regrets  ... des projets !



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents