Jardins de Pareillas

Jardins de Pareillas

art de vivre entre botanique, gastronomie et créativité


ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux

Publié par n-talo sur 10 Janvier 2011, 21:56pm

Catégories : #autour du petit déjeuner du lundi

il n'a pas été facile à livrer ce petit déjeuner. trop d'hésitation, pas de certitude, trop d'envies, pas d'évidence. il restait de la couronne que nous avions partagée dimanche pour fêter les rois sans couronnement.

hebergeur image

qu'on lui coupe la tête !

en lieu et place, mam'zelle prof a raconté ses hésitations à propos de la reine de coeur aussi je plongeais index, auriculaire, majeur et annulaire dans le clavier pour interroger mister google au sujet de la garde robe de la reine de coeur
reine de coeur - image  ... et on voit des choses interressantes

hebergeur image

je suis restée sur ma faim alors j'ai grignoté encore un peu de la couronne qui restait. assurément, elle ne devrait pas ressembler à ça ! alors j'ai repris en main un peu de littérature et je me suis décidé pour une , presque ça !
et pendant ce temps là, les rois sont passés et je n'ai pas encore envoyé, ni même préparé mes cartes de voeux. papier, calque, carton, photo, canon, tampon, timbres, envelloppes, copier, coller, j'avais une idée, puis deux, puis dix et il faut choisir, rester réaliste. la composition se tient, des oiseaux, des fleurs, des couronnes ...

 

hebergeur image

sur le principe du a4 plié en quatre, un collage en facade, le sapin tamponné, une impression chromo et le mode d'emploi pour faire des graines germées ... pour se rappeler cette tradition italienne de souhaiter la bonne année avec une poignée de graines.

 

hebergeur image

dissoudre 20 grs de levure de boulanger dans une cuillérée d'eau à température ambiante, laisser reposer une dizaine de minutes (en fait elle y était depuis deux jours !) mélanger 4 cuil. à soupe d'huile (tournesol pour moi) avec 50 grs de sucre et 25 cl d'eau tiède, remuer pour faire fondre le sucre.
battre 2 oeufs et ajouter 2càc de sel et la levure, puis le mélange eau-huile-sucre. incorporer la moitié de la farine petit à petit puis le reste jusqu'à ce que la pâte se détache de la paroi du récipient, pétrir une petite dizaine de minutes (k). mettre la pate dans un récipient huiler, couvrir d'un linge humide et faire lever dans un endroit chaud jusqu'à ce que la pate ait doublé de volume (1h30)
pétrir pour éliminer l'air et former sur la plaque du four huilée , la challah veut dire offrande, on apportait cette brioche au temple pour les jours de fête et le sabbat. elle est en général tressé. (j'ai fait dans un moule à savarin et le fond est resté accroché !) faire lever pour doubler le volume (30 minutes) cuire 30 minutes à 180°C - laisser refroidir ...

hebergeur image

j'ai aimé le smoothie au blé germé : passer au blender une banane trés mûre, une belle poignée de blé germé et du lait fermenté, à déguster aussitôt

pourvu que le printemps n'arrive pas trop tard, j'ai plaisir à voir les oiseaux à la fenêtre, mais j'ai hâte de les savoir au loin, parce qu'alors qu'ils chanteront haut et fort, les beaux jours seront là.

alors il me restera ceux  immortalisés par bridget

hebergeur image

 

c'est aux chanoines du chapitre de besançon que l'on doit la tradition du gâteau. ce sont eux qui, au XIV siècle, pour se choisir un maitre de chapitre, prirent l'habitude, chaque épiphanie, de le tirer au sort parmi eux. tout d'abord ce tirage se pratiqua en mettant une piécette dans un pain. puis, le saint péché de gourmandise intervenant, les braves chanoines ne tardèrent pas à remplacer le pain par une couronne de brioche. dés le XV siècle, cette coutume du "gâteau des rois" se répandit , d'abord parmi diverses corporation, puis auprés des seigneursois, le peuple enfin ...
[...]
sous la révolution de 1789, on jugeait la galette anticivique, aussi fut-il question de l'interdire. finalement pour ne pas déplaire aux patissiers et boulangers, on transformera l'épiphanie en fête de bon voisinage. dame galette devint la galette de l'égalité (chaque portion étant égale). l'enfant jésus en porcelaine - qui remplaçait la fève depuis le siècle précédent - fut supplanté par un bonnet phrygien.

christian guy - almanach historique de la gastronomie française

Commenter cet article

cielo moon 16/01/2011 21:46



J'aime toujours autant ses petits carrés... et je lorgne sur ses nouvelles toiles "cabinet de curiosités" :)
Très bonne semaine à toi.



Bridget 13/01/2011 21:14



:O) Que les petits rois te portent bonheur dans ta jolie maison!



n-talo 13/01/2011 23:42



ils sont charmants, je ne m'en lasse pas, ils me font face au petit déjeuner


ps : je viens de rectifier le lien que j'avais omis.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents