Jardins de Pareillas

Jardins de Pareillas

art de vivre entre botanique, gastronomie et créativité


mettre corbeau en soupe

Publié par n-talo sur 15 Novembre 2010, 12:57pm

Catégories : #autour du petit déjeuner du lundi

je ne vais pas bouder mon plaisir de proposer cette soupe au petit déjeuner ! pour te répondre emma, oui, je suis à la diète au sens anglo-saxo :°) du terme : diet, régime, cure d'amaigrissement quoi ! déjà que la diététicienne me prend pour une demi-attardée, moi qui ne fréquente pas le supermarché, pas même pour les yaourts allégés alors encore moins pour les faux sucres, faux beurre, faux lait, fausse vinaigrette, fausse crème et que sais-je encore ? ben ça va pas être facile a dit la dame quand je lui ai dis mes convictions ! des soupes m'a t-elle dit la dernière fois, mangez de la soupe de légumes ... j'aime la soupe, oui mais si y'a pas un bout de viande qui a trempé dedans, l'est un peu trop fade à mon goût la soupe ! et là j'ai trouvé !
il parait que quand jétais petite, déjà gourmande, j'avais voulu goûter, en ai-je eu ? le souvenir de l'excellent mets ne m'avais pas marqué mais l'idée et l'envie me sont venues ! à la saint luc, des chasseurs élisent domicile au dessus des branches, dans les bois derrière chez moi, alors que nous discutions de la plaine à la palombière via le satellite, j'étais informer en direct du travail des appelants vers un vol en passe d'atterrir ... mal vu, c'était des corbeaux ! des corbeaux ? ouiiii ... si jamais tu en as, j'en veux bien. et il parait que la tâche ne fût pas des plus simple mais je l'ai eu mon corbeau ! je l'ai rapporté à la cuisine vidé et dépouillé. poireau, navet, carotte, celeri, chou ont accompagné la bête dans la cocotte minute et il a fallut quatre cuissons pour que la viande se détache enfin de l'os : un régal, un bouillon trés goûteux, bien coloré sans la moindre petite trace de gras et la viande a comme un goût de bouilli de boeuf avec une pointe de plus, comme un arrière goût de gibier.
elle va tomber des nues la diététicienne à la prochaine visite en découvrant mes menus de la semaine : soupe de corbeau

hebergeur image

j'ai pas pesé mais ces deux pauvres petits filets devaient à peine combler la case protéines. c'est sportif le corbeau à tous les sens du terme.
il existe un piège pour attraper les corbeaux : la cage à corvidés dite corbeautière, le toit en forme de v est ouvert au centre sur une échelle de petite largeur , les corbeaux entrent attirés par des appelants et de la nourriture et ne peuvent pas ressortir.

hebergeur image


Corbeau est un terme vernaculaire composant le nom normalisé de plusieurs espèces du genre Corvus. Ce terme est ambigu parce qu'il est aussi utilisé, improprement et par défaut, pour désigner toutes les espèces de corvidés à plumage noir de ce genre, bien que ces espèces possèdent des noms vernaculaires bien établis, comme les corneilles ou les choucas.
Le sens d’« auteur de lettres anonymes » remonte au film Le Corbeau de Henri-Georges Clouzot dans lequel une série de lettres anonymes signées "Le Corbeau" s'abat sur une petite ville française.

hebergeur image

Du fait du comportement charognard de ces espèces, le corbeau a aujourd'hui une mauvaise réputation en Occident. Ceci n'a pas toujours été le cas puisque Hugin et Munin, deux grands corbeaux dans les mythologies nordiques étaient les messagers des dieux.

source : wiki

 

et puisque c'est aussi la première fois qu'apparait ici ce mot chargé de sens - dieu -, et quil réapparaitra souvent tout au long de ce livre, il me semble juste de marquer  ici une pause pour espliquer précisément ce que j'entends par ce mot. ainsi, chacun pourra décider tout de suite dans quelles proportions il doit s'offusquer.
réservons pour plus tard le débat relatif à l'existence de dieu. non, j'ai une meilleur idée : faisons totalement l'impasse sur ce débat. laissez-moi d'abord vous expliquer pourquoi j'utilise le mot "dieu" quand je pourrais tout aussi facilement en utiliser d'autres "jéhovah", "allah", "shiva", "brahma", "vishnu" ou zeus. je pourrais aussi substituer à "dieu" le vocable "ça", par lequel le désignent les anciens textes sacrés sanskrits, et qui, je pense, se rapproche de cette indicible entité englobant tout dont j'ai parfois fait l'expérience. maix ce "ça" me fait l'effet d'être trop impersonnel - propre à désigner une chose, non un être - et en ce qui me concerne, je ne peuxc pas prier un ça. il me faut un nom, un vrai nom, pour pleinement sentire une présence singulière. pour cette même raison, quand je prie, je n'adresse pas mes prières à l'univers, au grand vide, à la force, à l'être suprême, au tout, au créateuur, à la lumière, à la puissance supérieur, ni même à la plus poétique des manifestations du nom de dieux, empruntée, je crois, aux chants gnostiques : "l'ombre du tournant".
je n'ai rien contre ces termes. j'ai l'impression qu'ils se valent tous parce qu'ils sont tous des descriptions aussi adéquates qu'inadéquates de l'indescriptible. mais chacun de nous a besoin d'un nom fonctionnel pour cet indescriptible et "dieu" étant -je trouve- le nom le plus chaleureux, c'est celui que j'utilise.
je devrais également avouer que généralement, je fais référence à dieu par le pronom "il", ce qui ne me gêne pas car, dans mon esprit, ce n'est qu'un pronom personnel pratique - et nullement une description anatomique d'un genre donné, pas plus qu'un motif de révolution. bien entendu, si certains préfèrent employer "elle", ça ne me dérange pas, je comprends ce qui peut motiver ce choix. encore une fois, pour moi, tous ces termes se valent, tous sont également adéquats et inadéquats. cela dit, que ce soit "il" ou "elle", je trouve que la majuscule est une jolie attention, une petite politesse quand on est en présence du divin.

hebergeur image
le régime tient ses promesses, mais il faut veiller à ne pas se laisser gagner par la lassitude d'une cuisine sans cuisine : le quatuor crudité, poisson, légumes vert, féculent ... c'est efficace mais pas toujours satisfaisant !


Commenter cet article

Mema 24/11/2010 14:09



Whaou!! tu m'apates... de la soupe de Corbeau, quand je vais le dire à Marius... rholalalala


des bises



ani 22/11/2010 22:49



trop écoeurant pour en parler de ces cages !


je connais !



lena 19/11/2010 19:37



Désolée, je ne sais pas ce qui c'est passé pour ce commentaire...Ca fait désordre, on dira que c'est le week-end...



lena 19/11/2010 19:35



Tu m'étonneras toujours !!!  Pauvre Maître Corbeau!


Ici c'est Byzance pour la quantité et monastique pour la saveur: Wasa léger. fromage blanc, légumes vapeur à volonté (ben oui, il en faut
de la volonté)  Je n'aime  que mon petit déjeuner


Bises de ta compagne d'infortune


Ta compagne d'infortune t'encourage.


 



n-talo 20/11/2010 09:08



oui mais on sera les plus jolies pour aller danséééé



cathulu 19/11/2010 14:53



Mais ces oiseaux ne sont-ils pas protégés? :)



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents